Création d'abris piscicoles sur le Renaison

image_bandeau_haut_abris_renaison

Aménagements d'abris piscicoles de 2019 :

Des caches à truites (pose de blocs en quinconce) ont été aménagées sur le Renaison entre le 21 et 23 octobre 2019 au niveau du stade de foot de Saint-Léger-sur-Roanne. Cela a pour but d’augmenter la capacité d’accueil d’un secteur de 300 m de long pauvre en abris piscicoles (radier plat peu profond à faible granulométrie). C’est l’AAPPMA « Pêcheurs de truites du Roannais » qui a financé seule ces travaux avec l’aide technique de la FDAAPPMA42. Sur ce secteur c'est 80m² de blocs qui ont été placés dans le cours du Renaison.

image_blocs
Avant et après aménagement (amont de la passerelle du stade de foot)

D’autres actions de ce type seront menées en 2021 et 2022 dans le cadre du Plan de Gestion Piscicole de l'AAPPMA « Pêcheurs de truites du Roannais » . La Fédération va réaliser en 2020, des pêches électriques d’inventaires sur les zones aménagées, afin d’évaluer les effets sur les populations piscicoles.

Aménagements d'abris piscicoles de 2017 :

Le 11 mai 2015, une forte pollution à la suite du départ de lait de chaux, issu d'une purge à la station de traitement d'eau Potable de la Roannaise de l'eau, a transité par le collecteur d'eau usé. Celui-ci, partiellement obstrué au niveau de l'ancienne station d’épuration de la Bernarde, a débordé dans le milieu naturel et à provoquer des mortalités piscicoles massives sur ce cours du Renaison au niveau du lieu-dit « les Bérands » (commune de Renaison, Loire).  Cela a impacté près de 4 km avec un foyer amont représentant 100 % de mortalités pour l'espèce la plus sensible : la truite fario. Des milliers de cadavres de truites, chabots, lamproies de planer, loches franches et vairons ont donc pu être observés. Suite à cela, Roannais de l'Eau a apporter une aide compensatoire auprès de la collectivité piscicole : « AAPPMA Pêcheurs de truites du Roannais » et « Fédération Départementale pour la pêche et la Protection des Milieux Aquatiques de la Loire ».

Il a été convenu de faire usage de la totalité de cette somme pour la création d’abris piscicoles sur le cours du Renaison. En effet, sur les alternances de plats et radiers observées, certaines séquences présentent des écoulements assez uniformes et une faible part d’abris piscicoles. Le but est donc d’en créer pour améliorer la production piscicole localement. Au total c'est une douzaine d'aménagement en technique végétale (tressages et fascines) qui a été réalisée sur le tronçon pollué.